mercredi 8 juin 2011

La peinture romane

Par Thierry Doukhan
De temps en temps, j'évoquerai l'histoire de la peinture occidentale. Il s'agira de décoder la
grammaire des styles, de manière imagée et synthétique, sans entrer dans les détails des œuvres et des artistes majeurs.
Il y aura un parti-pris : privilégier la peinture sur support accrochable (bois, toile), en négligeant les peintures sur parchemin, papier ou mur.

(cliquez sur les images pour les agrandir)

Au moyen-âge, la peinture romane s’étendra sur toute l’Europe occidentale, de 1030 à 1200 (environ : XIe – XIIe siècle). Elle est issue de l’art germanique (celtique) et de l’art romain (byzantin), qui ressemblaient à ça...


Livre de Kells – Christ en majesté
Enluminure celtique – 7e ou 8e siècle –Trinity College Library - Dublin


Psautier de Paris (Codex Parisianus) - Isaïe priant (avec la déesse Nyx a gauche)
Enluminure byzantine – 2nde moitié du Xe siècle – Bibliothèque Nationale de France - Paris


La peinture romane a d’abord un rôle didactique : « La peinture est pour les illettrés ce que l’écriture est pour ceux qui savent lire » (Pape Grégoire le Grand). Pour être explicites et respectueux des symboles ésotériques, les représentations figurées obéissent à des règles précises (l’iconographie) et seront simplifiées dans un style hiératique (héritage byzantin). Ces contraintes limiteront sévèrement l’imagination des artistes (ou plutôt des artisans-fabricants-d’images), qui reproduisent davantage qu’ils ne créent.

La peinture a aussi un rôle ornemental, qui se traduit par des décors abstraits (entrelas), des couleurs vives et des représentations stylisées (héritage germanique).


Beatus de Facundus (1047) – Le Dragon donne de sa puissance a la Bête
Enluminure sur parchemin - 29 x 22 cm - Bibliothèque nationale - Madrid



Christ et les 12 apôtres (vers 1100)
Tempera sur bois - 103 x 130 cm - Musée National d'art de Catalogne - Barcelone


Scènes de la vie de Jésus (1150-1200)
Tempera sur bois - 105 x 175 cm -
Musée National d'art de Catalogne - Barcelone

Les fresques et enluminures sont beaucoup plus nombreuses que les peintures sur bois (parements d’autel). Les scènes de l’Ancien Testament et du Jugement Dernier sont fréquentes, avec aussi des personnages fantastiques (allusions diaboliques aux anciens mythes païens).

A partir du XIIIe siècle (1200), les figures commenceront à s'humaniser : ce sera la période gothique.

1 commentaire:

Copyright

Tous droits réservés sur les images dont je suis l'auteur.
Leur utilisation est interdite sans mon accord, sauf indication contraire.
© Thierry Doukhan 2007-2011

Backlinks vers mon blog : ici et