samedi 26 juillet 2008

Les cinq sens et la peinture rococo


Dans l'histoire de l'art, le style rococo apparaît en France, au début du XVIIIe siècle. Il fait suite à l'austérité du baroque tardif et sera remplacé, à la fin du siècle, par le néoclassicisme (retour à l'austérité !).

C'est un style un peu dénigré... trop féminin, pas assez sérieux.
Mais justement ! En valorisant les plaisirs des sens, les loisirs et le libertinage, le rococo se libère enfin de la religion et de la morale. Le style est plus léger (coups de pinceau visibles, couleurs fraiches), les décors sont exotiques ou champêtres, avec des
scènes de genre ou mythologiques, où l'érotisme est fréquent...

Pour illustrer les cinq sens, j'ai choisi des oeuvres d'artistes français, avec notamment François Boucher et Honoré Fragonard... bref, les meilleurs du genre !
Et puis je me suis limité aux tableaux peints à l'huile... mais j'ai en réserve de quoi faire une suite, avec des tapisseries, des objets d'arts, des dessins et des oeuvres très, très libertines !

Comme d'habitude, on clique sur les images pour les voir en grand !


Le toucher

Caresses, baisers, étreintes... Le style rococo est très voluptueux, surtout chez les artistes français. Fragonard est le plus lubrique, pendant que Boucher se cache sagement derrière des scènes mythologiques plus suggestives.


François BOUCHER - Hercule et Omphale


Jean-Honoré FRAGONARD - Jeune fille faisant danser son chien sur son lit (1770-1775)
Huile sur toile (89 x 70 cm) - Alte Pinakothek, Munich


Jean-Honoré FRAGONARD - Le baiser

L'ouïe

Voilà une scène exotique (c'est l'époque des chinoiseries), une scène champêtre et une scène de genre.


François BOUCHER - La danse chinoise (1742)
Huile sur toile (42 x 65 cm) - Musée des beaux-arts, Besançon


Jean-Honoré FRAGONARD - Conversation galante dans un parc (l'amoureux couronné)
Huile sur toile (62 × 74 cm) - Wallace collection, Londres



Jean-Honoré FRAGONARD - La leçon de musique (1769)
Huile sur toile - 110 x 120 cm - Musée du Louvre, Paris

La vue

La "liseuse" de Fragonard est un chef-d'oeuvre, qui prouve que le Rococo peut être aussi intense et profond qu'un autre style.
Quant aux scènes de "toilettes", elles montrent des femmes soucieuses de leur apparence physique, avec des objets qui symbolisent le sens de la vue (miroirs, tableaux).


Jean-Honoré FRAGONARD - Jeune fille lisant (v. 1776)
Huile sur toile (82 x 65 cm) - National gallery of art, Washington


Francois BOUCHER - La toilette (1742)
Huile sur toile (52,5 x 66,5 cm) - Museo Thyssen Bornemisza, Madrid


François BOUCHER - La toilette de Vénus (1749)
Huile sur toile (1,07 x 1,73 m) - Musée du Louvre, Paris

L'odorat

Dans la scène pastorale de Boucher, la volupté des fleurs rappelle celle de cette jeune fille, dévorée des yeux par un jeune homme. Son désir est souligné par la présence des légumes et de l'urne géante, symboles de fertilité. Sans parler des pieux de la barrière et des arbres aux troncs vigoureux...
"Le jardin chinois" est une autre chinoiserie de Boucher.
Quant aux portraits de jeunes femmes aristocratiques, on y trouve souvent des fleurs (et parfois un livre tenu négligemment) .


.....
François BOUCHER - Une scène pastorale (la jardinière endormie)
Huile sur toile (231,5 x 91 cm) - National gallery of Scotland


François BOUCHER - Le jardin chinois
Musée des beaux-arts, Besançon


François BOUCHER - Madame Bergeret

Le goût

Oudry s'est spécialisé dans les scènes animalières (chasses, animaux exotiques... voire chasses exotiques !). On remarquera que dans l'art, la gourmandise est souvent associée aux animaux.
Dans son "déjeuner", Boucher montre qu'il réussit aussi bien les scènes de genre que des angelots dodus.
Dans "les sabots", c'est la femme qui domine la composition et l'action, pendant que le jeune homme se laisse faire. L'émancipation des femmes est passée par le libertinage, dans ce siècle des Lumières qui a abouti à la Révolution Française.


Jean-Baptiste OUDRY - Nature morte avec singe fruits et fleurs (1724)
Huile sur toile (142 x 144 cm) - Art institute of Chicago


François BOUCHER - Le déjeuner (1739)
Huile sur toile (81,5 x 65,5 cm) - Musée du Louvre, Paris


François BOUCHER - Les sabots
Art gallery of Ontario, Toronto

3 commentaires:

  1. Bonjour, je viens de découvrir votre blog en faisant des recherches sur la mode au XVIIIème siècle. Merci, il est très bien documenté et j'aime votre façon d'aborder l'histoire de l'art. Je mets votre blog en lien sur le mien.

    RépondreSupprimer
  2. Vous auriez pu parler des cinq sens de Jean-Baptiste Oudry

    RépondreSupprimer
  3. dans les sabots
    sa botte
    son panier en direction
    plein de fruit souligne l erection
    elegance et suggestion
    de futur union
    le rococo sensuel et ascentionnel
    le baroque le pouvoir solennel du missel descentionnel

    RépondreSupprimer

Copyright

Tous droits réservés sur les images dont je suis l'auteur.
Leur utilisation est interdite sans mon accord, sauf indication contraire.
© Thierry Doukhan 2007-2011

Backlinks vers mon blog : ici et