mardi 2 septembre 2008

L'odorat au jardin : rosiers parfumés

Et si on créait un "jardin des cinq sens" ?

Je commencerai par la rose, reine des fleurs, celle qui est capable de flatter presque tous nos sens : beauté des fleurs (vue), douceur des pétales et piquant des tiges (toucher), parfum envoutant (odorat).

Les rosiers anciens (XVe - XIXe siècle) sont souvent très parfumés. Mais ils ne fleurissent souvent qu'une seule fois. Et les rosiers du XXe siècle ont privilégié l'esthétique de la fleur, au détriment du parfum.
Aujourd'hui, le parfum des roses redevient un critère important... et c'est tant mieux !

Mais méfiez-vous des catalogues :
- "parfum délicat" signifie : parfum infime et insignifiant

- "parfumé" signifie "léger parfum" (il faut plonger le nez dedans pour sentir quelque chose).
Alors une seule indication compte : "parfum puissant" !

Il faut aussi savoir aussi que le parfum "classique" de la rose, c'est en fait le parfum des roses "modernes" (XXe siècle). Car les roses anciennes (mais aussi certaines roses récentes) ont des parfums très différents, capiteux, fleuris et épicés, avec des nuances de citronnelle, de lavande, de fruits, etc...

Parmi les centaines de rosiers parfumés qui existent, j'ai choisi les plus généreux, rustiques et insensibles aux maladies, parmi ceux que j'ai eu l'occasion de cultiver. Et surtout, le parfum de leurs fleurs devait être assez puissant pour pouvoir en profiter à plusieurs mètres, à la moindre brise...

.

JCartier_3 ...JCartier_4

Jacques Cartier est un rosier ancien (XIXe s.), tout simplement formidable.
L'arbuste est peu encombrant, dressé, jamais malade, avec des feuilles de style "naturel" (vertes et mates).
Les fleurs sont de taille moyenne, solitaires ou groupées, en forme de rosette à quartiers, d'un rose pur et frais qui s'éclaire vers l'extérieur. Leur opulence leur donne l'allure de "mini-pivoines". Elles ont un fort fort de parfum "de rose ancienne". Elles reviennent par vagues régulières, même à mi-ombre, où on profitera mieux de sa couleur nuancée.

.

Cuisse de nymphe est un rosier très ancien (XVIe siècle).
L'arbuste est large, évasé, jamais malade, avec des feuilles mates vert-gris.
Les fleurs, de taille moyenne, sont en forme de rosette à quartiers, disposées en bouquets. Leurs nombreux pétales bouillonnants et froufroutants, sont d'un rose nacré qui explique le nom du rosier. Leur parfum est très fort, avec des nuances de citronnelle.
Certes, il ne fleurit qu'une fois, mais c'est le cas de la plupart des arbustes à fleurs. Et lui, au moins, il a une floraison inoubliable.


westerland_6....westerland_7

Westerland est un rosier moderne, très vigoureux (longues tiges dressées) et résistant aux maladies.
Ses grandes fleurs en bouquets, d'abord orange-abricot, virent au rose tendre pour former de subtils dégradés. Leurs pétales sont légèrement ondulés et volantés. Elles ont un fort parfum d'épices et de rose "moderne".
En savoir plus sur Westerland


Mme Alfred Carrière est le rosier grimpant blanc, inégalé depuis sa naissance, au XIXe siècle.
Très vigoureux, l'arbuste produit de longues tiges à arquer et palisser pour créer un mur de roses romantiques. Il fleurit par vaques abondantes pendant toute la belle saison, même en climat frais et peu ensoleillé (en climat chaud, protégez-le du soleil brûlant pour prolonger la durée de vie des fleurs). Et ses feuilles, d'allure "naturelle" (verte et mate) ne sont jamais malades !
Les fleurs sont assez grandes, en coupe froufroutante et désordonnée (allure de "rose en papier crépon"). Leur couleur est rose nacré (saumon clair) s'estompant en blanc vers l'extérieur. Leur parfum est très fort, poivré (il "pique" le nez, un peu comme le parfum du laurier ou du romarin).

.

Rosa rugosa (rosier rugueux) est un rosier "sauvage" originaire du Japon.
C'est un arbuste touffu, très épineux, surtout utilisé en haies. Ses feuilles gaufrées, satinées, ne sont jamais malades. Il supporte les sols pauvres et sableux.
Ses fleurs sont simples, assez grandes, aux pétales fins et fripés (un peu comme les coquelicots). Elles apparaissent tôt (mai) et se renouvellent jusqu'en début d'été. Les pétales seront très utiles pour parfumer certains plats orientaux ou des confitures (texture fine, parfum puissant et poivré de "rose ancienne").

5 commentaires:

  1. Un petit coucou en passant... Pas mal du tout ton article sur les rosiers parfums !Je reviendrai... JLuc

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Thierry, ces rosiers semblent magnifiques .
    Quels sont ceux qui résistent à une vie passée dans un pot sur un petit balcon ? Il est peut-être préférable de renoncer et de se contenter des roses de Bagatelle!!!

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Evelyne,

    Je pense que Jacques Cartier devrait se plaire dans un grand pot (au moins 40 cm de diamètre), puisqu'il est réputé peu "gourmant" et qu'il a un port érigé.
    Dans mes livres, on conseille aussi :
    - "Bonica 82" (floraison continue rose en bouquets, mais sans odeur).
    - Gertrude Jekyll (ancien, remontant et très odorant)
    - Rose de Recht (ancien, petites fleurs joufflues, très parfumées mais peu remontantes)

    Tu as aussi les rosiers "imitation d'ancien" de l'Anglais David Austin (clique sur mon prénom pour le lien). Certains supportent de vivre en grands pots.
    Choisis-en un "très résistant" (ils sont souvent sensibles aux taches noires en climat humide). Autre défaut : leurs fleurs, aux petales nombreux et fins, ne supportent pas la pluie (qui les lessivent) ni les fortes chaleurs (fanaison ultra accélérée). Pour les climats "intermédiaires" donc : ni les Ardennes, ni le Var !

    Enfin, tu as les rosiers "miniatures", en bouquets de toutes petites fleurs. Ils sont souvent très florifères mais n'ont jamais de parfum.

    C'est un thème intéressant, qui mériterait un article !

    RépondreSupprimer
  4. J'oubliais : si tu aimes les roses anciennes, très parfumées et belles à tomber par terre... ce n'est pas à Bagatelle qu'il faut aller, mais à la "roseraie du Val-de-Marne" à l'Haÿe-les-Roses (en banlieue Sud de Paris).

    Vas-y en tout début juin (voire derniers jours de mai). La plupart des rosiers ne fleurissent qu'une fois et en cas de forte pluie, c'est terminé jusqu'à l'année prochaine !

    Mais si tu es "synchro", c'est un enchantement pour les yeux et les narines !

    Pour plus d'info, clique sur mon prénom.

    RépondreSupprimer
  5. Merci Thierry pour tes conseils.
    Très bon week-end.

    RépondreSupprimer

Copyright

Tous droits réservés sur les images dont je suis l'auteur.
Leur utilisation est interdite sans mon accord, sauf indication contraire.
© Thierry Doukhan 2007-2011

Backlinks vers mon blog : ici et