samedi 7 novembre 2009

Si... (par Rudyard Kipling)

En l'honneur de mon fils adoré, pour ses cinq ans.
Et pour moi aussi, quand je m'égare...
.
Si tu peux voir détruit l'ouvrage de ta vie
Et sans dire un seul mot te remettre à rebâtir,
Ou perdre d'un seul coup le gain de cent parties
Sans un geste et sans un soupir ;
.
Si tu peux être amant sans être fou d'amour,
Si tu peux être fort sans cesser d'être tendre
Et, te sentant haï, sans haïr à ton tour,
Pourtant lutter et te défendre ;
.
Si tu peux supporter d'entendre tes paroles
Travesties par des gueux pour exciter des sots,
Et d'entendre mentir sur toi leurs bouches folles
Sans mentir toi-même d'un seul mot ;


.
Si tu peux rester digne en étant populaire,
Si tu peux rester peuple en conseillant les rois
Et si tu peux aimer tous tes amis en frère
Sans qu'aucun d'eux soit tout pour toi ;
.
Si tu sais méditer, observer et connaître
Sans jamais devenir sceptique ou destructeur ;
Rêver, mais sans laisser ton rêve être ton maître,
Penser sans n'être qu'un penseur ;

.
Si tu peux être dur sans jamais être en rage,
Si tu peux être brave et jamais imprudent,
Si tu sais être bon, si tu sais être sage
Sans être moral ni pédant ;

.
Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite
Et recevoir ces deux menteurs d'un même front,
Si tu peux conserver ton courage et ta tête
Quand tous les autres les perdr
ont,

.
Alors les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire
Seront à tout jamais tes esclaves soumis
Et, ce qui vaut mieux que les Rois et la Gloire,
Tu seras un homme, mon fils.

.
Illustrations (cliquez dessus pour les agrandir) :
Anthonisz CORNELIS-L'effondrement de la Tour de Babel (1547) - Estampe - H 322 mm - Kupferstichkabinett (Berlin)
Gustave MOREAU-Andromède-Huile sur toile - Musée Gustave Moreau (Paris)
S. BOTTICELLI - La calomnie d'Apelle (v. 1494) - Détrempe sur panneau (62x91 cm) - Galleria degli Uffizi (Florence)
Gustave COURBET - La rencontre (1854) - Huile sur toile (129x149 cm) - Musée Fabre (Montpellier)
Carl SPITZWEG - La visite - 19e s.
Antoine-Louis BARYE - La Force (1854) - Gypse patiné (100x81 cm) - Musée d'Orsay (Paris)
Cornelis Claesz van WIERINGEN - La bataille de Gibraltar (v.1621)
Mon fils

4 commentaires:

  1. Très heureuse de faire la connaissance de ton fils. Pas de doute avec un père comme toi il sera un homme!!!
    Au sujet de Saint Martin je t'ai répondu sur mon blog.
    C'est une image très forte pour mes enfants, Tatiana et Aliénor y sont très attachées.
    Je trouve ce texte de Kipling magnifique...et triste ! J'avais acheté,cet été, un album illustré par un italien.Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
  2. Ta réponse sur Saint Martin explique bien son geste, que j'avais trouvé un peu incongru a priori.
    Merci pour compliment sur mes qualités de père... mais je suis moi-même bien loin de la "définition" de Kipling !
    A propos, j'avais acheté aussi un livre récent sur ce texte (éd. Gallimard Jeunesse), avec des illustrations que j'ai trouvées très décevantes.
    En février, ce sera l'anniversaire de mon autre fils... ce sera une autre occasion de m'attendrir.
    Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
  3. Joyeux anniversaire à ton fils, j'ai mis un billet ce matin qui t'es dédié...en relisant le poème je pense que Kipling l'écrivait aussi pour lui pour trouver la force de continuer malgré les épreuves douloureuses de la vie.

    RépondreSupprimer
  4. Très très beau... Je suis émue, c'est tout!
    Alluria, la maman d'un grand fils et la grand -mère d'un petit fils.

    RépondreSupprimer

Copyright

Tous droits réservés sur les images dont je suis l'auteur.
Leur utilisation est interdite sans mon accord, sauf indication contraire.
© Thierry Doukhan 2007-2011

Backlinks vers mon blog : ici et