mardi 22 décembre 2009

Voiles islamiques et complexe de Vénus

.
.
...
.
...
.

.

Le "complexe de Vénus" fait allusion à un célèbre tableau de Botticelli.

On y voit une déesse qui cache son sexe avec une mèche de sa foisonnante chevelure. Ce geste pudique est parfaitement contre-productif, puisque la (sublime) zone où se rejoignent les boucles de cheveux, la main gracieuse et les plis de l'entre-jambe, attire irrésistiblement le regard.
Le complexe de Vénus, c'est quand la volonté de cacher quelque chose est tellement flagrante, qu'on ne voit plus que "ça".
.
De la même manière, les femmes musulmanes qui portent la burka, le hijab, le niqab ou le tchador, ont échoué dans leur volonté de ne pas être remarquée... si c'est bien leur volonté !
Je crois au contraire que comme la sensuelle Vénus, cette pudeur n'est qu'un habile prétexte pour être le centre d'intérêt du tableau de notre société.
Je l'ai compris quand j'habitais Saint-Denis, dans le "93". A l'époque de la seconde intifada, les voiles islamiques s'étaient multipliés comme des petits pains dans les rues du centre-ville. Le comble, c'est cette femme au voile intégral, sans visière, obligée de s'accrocher au bras de son compagnon barbu, qui jouait le rôle de "guide d'aveugle". C'était l'escalade...
.
L'autre "complexe de Vénus", c'est celui de nos politiciens.
Ils veulent enrayer la "mode" des voiles islamiques, mais sans stigmatiser une religion particulière. Alors ils cachent la légitime lutte contre le fanatisme sous des prétextes balourds, comme Vénus qui cache son sexe avec une trop grosse mèche pour que ça passe inaperçu...
A l'époque de la polémique sur le tchador, on avait imaginé le prétexte du pas-de-signe-religieux-ostentatoire-à-l'école. C'est dingue, avant la "mode" des tchadors, les pendentifs en forme de crucifix ou d'"étoile de David" ne gênaient personne !
Aujourd'hui, on nous dit que la burqa doit être interdite au nom de la sécurité publique. Dans ce cas, il faut aussi interdire les masques de carnaval et les robes trop amples (sous lesquelles on peut aussi cacher une mitraillette !).
.
Tous les voiles islamiques sont une manifestation évidente de l'inacceptable aliénation de femmes, victimes consentantes. Mais notre système démocratique peut difficilement légiférer sur l'aliénation, puisque tout adulte est considéré comme libre et responsable (on a le même problème avec les violences physiques faites aux femmes).
Alors comment affirmer nos valeurs d'Egalité sans complexes, tout en respectant nos valeurs de Libertés démocratiques ?
.
Illustration : Sandro BOTTICELLI - La naissance de Vénus (1485) - détails et ensemble

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Copyright

Tous droits réservés sur les images dont je suis l'auteur.
Leur utilisation est interdite sans mon accord, sauf indication contraire.
© Thierry Doukhan 2007-2011

Backlinks vers mon blog : ici et