jeudi 4 mars 2010

"Vous avez des origines ?"

Dans un couloir du lycée où je travaille, pendant un interclasse…
Une élève, de type "méditerranéen" s’avance vers moi timidement. Avec un sourire qui m’aurait fait rougir si j’avais 20 ans de moins, elle me demande : "Monsieur… vous avez des origines ?".
Je fais gentiment semblant de ne pas comprendre : "Bien sûr que j’ai des origines, tout le monde en a !".
Elle insiste, les yeux brillants d'espoir : "Non mais j’veux dire… Vous êtes turc, non ?"
Tant pis pour toi, fallait pas me chercher trop longtemps : "Je me moque de mes origines, comme de celle de mes élèves. Et il n’y a pas de raison que les miennes vous intéressent plus que moi."
Elle est vexée… Elle tourne les talons et s’éloigne rapidement. Mes élèves, qui ne sont pas loin, se marrent : la semaine précédente, ils avaient assisté à la même scène, entre une autre jeune fille et moi !

L’ouverture d'esprit de la jeunesse est une belle légende : je ne connais pas plus communautaristes que les adolescents !
Je repense au lycée Condorcet de Saint-Quentin, où on peut dire qu’il y a "mixité"… sauf pendant les pauses, quand des petits groupes se forment par affinité : geeks boutonneux,
bogosses métrosexuels, filles voilées, filles non voilées, etc… De toute façon, pas de mélanges entre garçons et filles et pas de mélanges entre ethnies différentes !

Alors il ne faut pas compter sur moi pour étaler mon origine ethnique au boulot : si c’est pour me mettre à dos les trois quarts de mes élèves, ce n’est pas la peine !
Et puis ça veut dire quoi "l’origine" en France, où les unions mixtes se généralisent ? Ma femme n’a pas du tout les mêmes origines que moi : qui peut dire celle de mes enfants, en un seul mot ?
Plus généralement, si un jour le fichage ethnique existe en France, dans quelle catégorie seront répertoriés les arabo-basques, les judeo-celtes ou les armeno-antillais ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Copyright

Tous droits réservés sur les images dont je suis l'auteur.
Leur utilisation est interdite sans mon accord, sauf indication contraire.
© Thierry Doukhan 2007-2011

Backlinks vers mon blog : ici et